Cabinet dentaire : Parodontologie Implantologie Esthétique

Docteur Lounis MIMOUNE

Le développement des maladies parodontales et des caries dentaires est en relation avec la présence de plaque dentaire. L’accumulation de dépôts bactériens crée une niche écologique où chaque espèce bactérienne va pouvoir se développer. Le chirurgien dentiste peut éliminer les dépôts tartriques de manière mécanique ou chirurgicale, mais l’hygiène bucco dentaire du patient est primordial afin d’éviter le développement des bactéries pathogènes.

1/ Brossage

Les brosses à dents sont toute différentes et peuvent être adaptées à l’âge, la dextérité et à la bouche. Les poils doivent avoir un diamètre de 20/100 maximum. Il est préférable que l’extrémité des poils soit fine pour l’élimination de la plaque au niveau du col des dents ainsi que dans les espaces interdentaires.

La méthode consiste à réaliser un brossage vertical de la gencive vers la dent. Le brossage horizontal est à proscrire car il est inefficace et peut provoquer des blessures gingivales et des lésions de l’émail.

Les zones de brossage négligées sont les faces palatines et linguales (faces internes) des dents. Commencer le brossage par ces zones permet de ne pas les oublier.

Il est recommandé de réaliser un brossage après chaque repas mais 2 brossages par jour est acceptable. Cela dit, la qualité du brossage est plus importante que la quantité.

Concernant le temps, le brossage doit durer 2minutes 30 – 3 minutes. Mais encore une fois, la méthode est plus importante que la durée.

La brosse doit être changée dès que les poils sont courbés.

La brosse à dents électrique réalise des mouvements d’oscillorotation. Son utilisation rend le brossage plus performant et moins traumatisant pour la gencive. C’est une brosse à dents intéressante pour les patients voulant allier efficacité et rapidité.

2/ Adjuvants au brossage

Le fil dentaire élimine beaucoup plus de plaque dentaire que le brossage seul. Le fil pénètre sous la gencive entre les dents. Il peut être ciré ou non ciré. Son utilisation est recommandé pour tout le monde et plus particulièrement chez les patients présentant un encombrement dentaire ou chevauchement rendant le brossage difficile. Le fil dentaire sera utilisé après le brossage devant un miroir pour voir ce que l’on fait.

Les brossettes interdentaires sont des microbrosses sur un manche. Il existe différentes tailles en fonction de la taille des espaces interdentaires. Elles peuvent être inclinées à 90° pour accéder au secteur molaire. Il faut veiller à les jeter dès qu’elles sont tordues afin d’éviter de se blesser la gencive.

Le dentifrice n’est pas le plus important contrairement à ce que l’on pense. L’effet mousse donne la sensation d’un véritable nettoyage. Cela dit, il permet d’apporter des éléments intéressants tel que le fluor qui aide à lutter contre la carie ou encore le chlorure de strontium qui protège contre les sensibilités.

Le gratte langue est une brosse adaptée sur un manche. Le dos de la langue abrite une flore bactérienne en grande quantité. Le brossage de la langue permet une diminution de l’halitose (mauvaise haleine).

Le bain de bouche est un véritable médicament et ne peut pas être utilisé à la légère. Il est indiqué en cas d’inflammation gingivale ou après une chirurgie. Une mauvaise utilisation peut perturber la flore buccale et favoriser le développement de virus et d’infections fongiques.

L’hydropulseur est un outil propulsant de l’air et de l’eau contre les dents. Son action est limitée contre la plaque bactérienne mais il peut aider les patients porteurs de bridge à éliminer les débris alimentaires dans les zones difficiles d’accès.

Docteur Lounis Mimoune, Chirurgien dentiste 75017